Associations Libres

"Faut pas croire tout ce qu'on voit sur le web" – Einstein

Pseudosciences et théories conspirationnistes ne sont pas de simples crimes contre la science

Retour des mouvements anti-vaccins, demande d’enseignement du créationnisme dans les cours de science et autres affirmations douteuses concernant les bénéfices santé de régimes bizarres sont autant de bonnes raisons de se demander si certaines personnes ont totalement oublié la méthode scientifique ou l’ont simplement délaissée.

L’astronome Carl Sagan déclara un jour : « Dans tous les pays, nous devrions enseigner à nos enfants la méthode scientifique et la raison de l’existence de la Déclaration des Droits de l’Homme. Avec elles, viennent une certaine décence, une humilité et un sens de la collectivité.

Dans le monde plein de démon que nous habitons et avons engendré, cela pourrait être tout ce qui se dresse entre nous et les ténèbres« .

En dépit des progrès de l’éducation et du niveau de vie, le monde doit sembler être un endroit effrayant pour bien des gens : plein de produits chimiques dans le ciel, d’aliens essayant de nous enlever, et de conspirations ourdies par des gouvernements ou des sociétés secrètes.

Pourtant, comme Stephen Hawking le fait abruptement remarquer « si les gouvernements sont impliqués dans de telles dissimulations, ils semblent faire un bien meilleur boulot dans ce domaine que dans tous les autres« .

Où est le mal dans les pseudosciences ?

Qu’y a t il de mauvais à utiliser la médecine alternative pour soigner le cancer ? Pourquoi est ce que ça regarderait les autres que je choisisse de ne pas vacciner mes enfants ? De telles décisions sont trop souvent basées sur une faible compréhension de comment la science fonctionne… et généralement guidées par l’intérêt commercial bien compris de quelques-uns.

Par exemple, la blogueuse américaine Vani Hari (alias « The Food Babe ») prétend faire des recherches et des découvertes sur l’alimentation (tout en recevant de nombreux subsides venant de firmes produisant des produits « naturels »).

Parmi les insondables conclusions de ses recherches, on peut trouver (à propos des effets des micro-ondes) : « l’eau exposée aux micro-ondes génère une structure similaire à celle produite lorsque les mots « Satan » et « Hitler » lui sont répétitivement soumis ».

La vérité est qu’en Science, il n’y a pas d’autorité, mais tout au plus des experts et même eux peuvent être challengés par n’importe qui – du moment qu’il y a des preuves soutenant les arguments.

Quand des gens sont pris pour des autorités, et leurs affirmations (aussi délirantes qu’elles soient) crues alors les décisions que – potentiellement – des millions personnes prennent en conséquences peuvent leur causer du tort ou même causer une fin prématurée.

Si cela vous semble farfelu, regardez ces deux blogueurses « bien être » australienne. Belle Gibson présenta ses recettes bio et ses thérapies alternatives (valables en livres et appli smartphones) comme des armes « naturelles » dans son combat contre le cancer – un cancer dont elle admit plus tard qu’elle l’avait entièrement imaginé.

Ou Jessica Ainscough, The Wellness Warrior (la Guerrière du Bien-Être NDT), dont le très réel sarcome ne fut pas le moins du monde guéri par les pseudo-thérapies de « guérison naturelle » dont elle se faisait l’avocate sur son blog. Ainscough est décédée en Février 2015.

Le cancer est terrifiant pour ceux qui doivent y faire face, ainsi que pour leurs familles. Ce que certains de ces bloggueurs « bien être » font (que ce soit par erreur ou par amour du profit) n’est pas seulement une insulte à ces gens et à ceux qui ont perdu un être cher, c’est aussi quelque-chose d’irresponsable.

De même, la désinformation et le refus des sciences des mouvements anti-vaccins ne met pas seulement en danger leurs propres enfants mais touche aussi les vies du reste de la population.

La propagation des pseudosciences peut tuer et c’est pourquoi il faut faire le maximum pour transmettre la compréhension de la méthode scientifique afin de fournir au gens les outils permettant de rester sceptique devant les affirmations extraordinaires.

Un monde hanté par les démons

Mais au lieu d’apprendre aux enfants à faire une analyse critique du monde qui les entoure à travers une saine lentille sceptique, le système d’éducation est basé sur des arguments d’autorité, qui encouragent à accepter ce qui est affirmé.

A travers le temps, cela peut se développer en une profonde ignorance de l’approche scientifique débouchant sur une énorme différence de point de vue entre scientifiques entraînés et citoyens lambda. Et c’est dans ce fossé que prolifèrent charlatans, conspirationnistes et défiances.

Le monde dans lequel nous vivons est plein de sciences et de technologies, cependant bien peu comprennent ce qu’elles sont vraiment. C’est une recette parfaite pour un désastre annoncé, et depuis 20 ans que Sagan a publié son livre Un monde hanté par les démons : la Science comme une chandelle dans les ténèbres, la situation ne s’est pas amélioré.

Il peut être difficile pour quelqu’un sans éducation universitaire – ou même sans diplôme en science – de comprendre et d’interpréter un résultat scientifique. Même ceux qui travaillent dans un domaine peuvent avoir du mal à appréhender les résultats d’un autre, en raison du niveau de spécialisation requis pour arriver à progresser. Maîtriser ses spécialisations demande du temps, dont nous ne disposons qu’en quantité limitée.

Les temps des génies universels comme de Vinci dont l’expertise s’étendait aux maths, à la physique, aux sciences appliqués, à la politique etc sont derrière nous.

Réduire les fossés

Heureusement pour nous, la connaissance n’est pas le seul requis pour les scientifiques, même pas pour le raisonnement scientifique. De fait, le vrai raisonnement scientifique fait écho aux mots de Socrat, que le plus sage des hommes est celui qui sait qu’il ne sait rien.

« Il n’y a pas de honte à ne pas savoir » nous dit Neil DeGrasse Tyson, « les problèmes arrivent quand la pensée irrationnelle et les comportements attenants remplissent le vide laissé par l’ignorance« .

Le seul requis de la pensée scientifique est est d’apprendre à appliquer la méthode scientifique à ce que nous rencontrons dans la vie de tous les jours.

Voilà ce que les scientifiques devraient mettre en avant : la science est la seule approche que nous ayons pour décrire la réalité, une machinerie corrigeable connectée à une auto-critique qui teste nos idées contre le vrai monde. Et les preuves de son efficacité sont tout autour de vous, des concepts scientifiques qui ont permis la réalisation de l’écran sur lequel vous lisez ceci aux processus de fabrication et matériaux requis pour le créer en passant par l’électricité qui le fait fonctionner.

La science n’est sûrement pas parfaite mais elle est le meilleur outil que l’humanité ait pu développer pour se comprendre elle-même et le monde qui l’entoure. Si on s’y aggripe, le monde devient soudain non plus un endroit à craindre, mais à comprendre.

Comme Sagan le pointait lui-même « il y a suffisamment de question à se poser ici pour ne pas avoir à en inventer d’autres« .

NDT : pour ne pas leur faire de publicité, je n’ai pas ajouté de liens vers les charlatans français mais il n’est pas difficile de trouver sur les réseaux sociaux ceux qui prétendent vous fournir le moyen de guérir de tout à l’aide de leur grigri préféré (la graine noire qui soigne tout sauf la mort, l’eau chaude – ou froide ou tiède – qu’il faut boire dès le saut du lit, les différentes décoctions à base de citron, les vendeuses de marmite magique qui éloigne le cancer, ceux qui prétendent pouvoir faire repousser un membre – ou du moins se demandent si ils ne pourraient pas y arriver un jour etc etc).

A noter que nombre d’entre eux sont surveillés par la MIVILUDES et qu’on les reconnaît facilement à la censure féroce qui règne sur leurs pages, sites et forums…

Traduit de : Pseudoscience and conspiracy theory are not victimless crimes against science

Schéma emprunté sans son autorisation à JPCManson 😉

Publicités

15 commentaires sur “Pseudosciences et théories conspirationnistes ne sont pas de simples crimes contre la science

  1. johnpcmanson
    17 juin 2015

    Autorisation approuvée a posteriori par moi-même concernant l’image du schéma de la méthode scientifique, quand j’ai lu votre article ici et que j’ai trouvé comme étant de qualité. 😉
    Vous avez écrit le mot « Hitler » dans votre article, vous avez déjà atteint le point Godwin, en un temps record, depuis la création de votre blog. Coïncidence troublante, car quelques heures plus tôt j’ai publié un article sur mon blog à propos de la loi de Godwin. ^^

    L’obscurantisme se combat, il est une menace. Rester dans l’indifférence et laisser croître l’obscurantisme, ce n’est pas en devenir les victimes, mais en avoir été les complices. Il y a une nette différence entre la liberté de croyance (qui est un droit autant que le droit de ne pas croire) et l’obscurantisme qui vise à corrompre et aliéner le cerveau humain au risque d’avoir des comportements dangereux (refus des vaccins, des transfusions sanguines, diabolisation irrationnelle des ondes radio-électriques, pratique de « médecines » alternatives inefficaces pour « soigner » le cancer ou le sida, maltraitance infantile dans les sectes, etc…).

    Critiquer directement l’irrationnel ne contribue en rien à faire évoluer positivement les mentalités. On ne peut compter que sur l’émergence du bon-sens et de la raison des lecteurs en publiant des textes intéressants qui pourront peut-être les convaincre à mieux s’informer, ainsi qu’à ne pas croire à toutes les fadaises qu’ils lisent ou entendent. L’habituation au doute, à l’esprit critique, c’est fécond, c’est profond, c’est une expérience enrichissante à partager.
    Cordialement.

    John Philip C. Manson

    J'aime

    • Maeelk
      20 juin 2015

      Hello John, merci pour le compliment concernant le choix de l’article (il faut que j’aille lire le vôtre sur le point Godwin !).

      En effet la critique directe donne rarement de bons résultats (et pousse en fait plutôt les gens à se braquer malheureusement), c’est justement pour cela que j’essaye de mixer dans ce blog des articles un peu poussés et très sceptiques avec d’autres plus accessibles.
      je ne sais pas si ça marche vraiment mais ça a au moins le mérite d’exister disons. ^^

      J’avais essayé de trouver une introduction facile et pas trop longue à la méthode favorisant l’ouverture à l’esprit critique chez les tenants mais je rame un peu…

      Merci encore pour le schéma d’ailleurs.

      Cordialement

      Cédric

      J'aime

  2. hickoryfilm3
    20 juin 2015

    Excellent article. Beaucoup trop de personnes acceptent ou tiennent des propos dont ils ne sont pas en mesure d’appuyer sur la base d’un raisonnement rationnelle, scientifique et valide.
    J’étais tombé sur une vidéo YouTube « preuves rationnelles de l’existence de Dieu », toutefois cette personne se basait sur un raisonnement tout a fait incomplet et expéditif pour que cela soit convainquant aux yeux de quelqu’un ayant des bases scientifiques. Celui ci se baser sur des simplifications, par exemple avec l’idée du dieu créateur qui a permis le Big Bang -qui n’a jamais eu de début puisque le temps n’existait pas- et ensuite de s’appuyer sur l’idée d’un dieu qui a permis de réunir un gaz en molécules… Bref ce très mauvais raisonnement venait a la conclusion que les sciences n’avaient comme seul but que de cacher l’existence de Dieu.

    Si je prend cet exemple, c’est que l’obscurantisme est beaucoup trop présent dans la religion. Et beaucoup ne se demande pas quelle est la raison de l’existence de telle ou telle chose. C’est malheureux car raisonner scientifiquement c’est aussi trouver une vérité, la seule vraie vérité.
    Je pense qu’il faudrait intégrer la méthode scientifique au sein de beaucoup plus de matières scolaires : Histoire (où les profs manquent souvent d’objectivité), philo (avec des raisonnement « perchés », ainsi que toutes les autres matières dont je n’ai pas connaissance.

    N’hésitez pas a dire ce que vous pensez de mon commentaire, ça m’intéresse beaucoup 😃
    Paul, élève de terminale scientifique.

    J'aime

    • Maeelk
      20 juin 2015

      Salut Paul et merci pour ton commentaire qui est très bien et sur lequel je n’ai du coup pas grand chose à redire (en dehors des fautes de participe passé – Grammar Nazi, I haz it).

      La ministre de l’éducation a récemment dit qu’il faudrait mettre une dose d’esprit critique dans les programmes scolaires, il est donc permis de rêver si je peux dire. ^^

      Et c’est vrai que l’étude des moisissures argumentatives pourrait servir en philo !

      Pour tout ce qui touche à la religion et des difficultés à argumenter en faveur de l’existence d’un dieu, tu peux aller chercher du coté de la Tronche en Biais sur Youtube, c’est une très bonne introduction !

      Enjoy ! Et merde pour le bac !

      J'aime

  3. Yann
    9 juillet 2015

    La thèse officielle sur la chute des 3 tours du WTC le 11 septembre 2001 est un bel exemple de pseudoscience. :
    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/mort-de-la-science-au-wtc-le-11-168462

    Mais les croyances irrationnelles sont tenaces et certains ne veulent pas remettre en question leurs certitudes.

    J'aime

    • Maeelk
      10 juillet 2015

      Bonjour Yann,

      je vous remercie de votre participation à ce blog mais j’ai un petit souci avec l’article que vous proposez : il est clafi de biais argumentatifs (la pétition signée par des milliers de chercheurs… dont quasi aucun ne travaille dans le bâtiment en est un exemple presque caricatural).

      De plus, la fin de l’article laisse deux choix : soit les chercheurs sont des crétins bornés confis dans leurs certitudes (et ce blog a justement pour but de montrer que ça ne marche pas comme ça collectivement) soit il y a une conspiration relevant de l’omerta afin de protéger… on ne sait même pas quoi.

      Cela étant merci, ça fait longtemps que je n’avais pas eu l’occasion d’aller vérifier quelques trucs sur bastison.net et c’est toujours un réel plaisir !

      J'aime

  4. Yann
    10 juillet 2015

    Bonjour Maeelk,

    L’article ne dit pas que les signataires de la pétition travaillent tous dans le bâtiment, mais c’est le cas pour les architectes et certains ingénieurs (il y a par exemple de nombreux ingénieurs structure). Il y a aussi des scientifiques, comme Lynn Margulis, décorée de la médaille nationale de la science par Bill Clinton, qui ne travaille pas dans le bâtiment mais qui peut néanmoins nous donner son avis sur le travail du NIST : http://www.dailymotion.com/video/xlz0up

    Vous oubliez une 3ème possibilité, c’est que de nombreux chercheurs ne sont pas au courant de cette controverse, et n’ont donc pas eu l’occasion de l’étudier. Le sujet est un peu sensible mais certains médias en ont parlé :
    http://www.bakchich.info/international/2014/09/16/11-septembre-les-medias-us-ont-ils-fait-leur-travail-63634

    http://www.reopen911.info/News/?p=54357

    Pour Bastison, c’est toujours lui qui est cité pour défendre la thèse du NIST mais son avis doit également pouvoir être contesté, tant qu’il l’est de façon argumentée.

    La thèse du NIST est peut-être la bonne mais pour en être sûr, il faudrait par exemple avoir accès à certains documents classifiés : cryptome.org/nist070709.pdf

    J'aime

    • Maeelk
      10 juillet 2015

      Je pourrais juste savoir comment vous expliquez qu’un truc aussi énorme que la démolition contrôlée d’une tour en plein NY et la mort de je ne sais plus combien de milliers de personnes (avions inclus) puisse être couvert et quel serait le but.

      C’est un peu comme en science : avant de s’interroger sur le comment d’un phénomène, on se penche sur sa réalité et les prémisses qui permettent son existence.

      Là pour ce qui est du 9 septembre 2001, il faudrait quand même une sacrée organisation derrière.

      Je vous propose donc de commencer par répondre à 2 questions simples : qui et pourquoi ?

      J'aime

  5. Yann
    10 juillet 2015

    Les attentats ont fait près de 3000 victimes, et je ne sais pas si la thèse du NIST est la bonne, mais il me semble qu’il vaut mieux partir de là plutôt que des thèses alternatives.

    Le NIST n’a pas donné accès aux documents qui permettraient de savoir ce qu’il s’est passé, et ça m’intrigue.
    Seriez-vous favorable à ce qu’on ait accès à ces informations ?

    J'aime

    • Maeelk
      11 juillet 2015

      Faut voir, si lesdites informations peuvent permettre de faciliter ou d’augmenter l’efficacité d’attentats sur de grands bâtiments je suppose qu’il n’est pas idiot de vouloir les garder sous le coude.

      En même temps, je vous réponds alors que vous n’avez pas daigné faire la même chose pour moi… 😦

      J'aime

  6. Yann
    11 juillet 2015

    Je n’ai pas répondu tout simplement parce que je n’ai pas de réponse. Je m’intéresse aux faits et j’évite les spéculations.

    Le NIST nous a présenté sa thèse mais les scientifiques n’ont pas la possibilité de la vérifier, on ne sait donc pas si elle est fiable. Je serai ravi d’y croire une fois qu’elle aura été démontrée.

    Les informations classifiées ne peuvent pas faciliter ou augmenter l’efficacités d’attentats sur de grands bâtiments. Elles permettraient simplement de savoir ce qu’il s’est passé, et de faire en sorte que cela ne se reproduise pas.

    J'aime

    • Maeelk
      11 juillet 2015

      « J’évite les spéculations »… hum.

      Écoutez, ce que je vous propose pour vérifier ladite thèse c’est de procéder par expérience, il y a a plusieurs solutions pour ça :
      + soit vous faites reconstruire le WTC et vous faites percuter vos reconstitutions par des avions, faites ça plusieurs fois puisque je pense (sans être spécialiste) qu’il y a tellement de paramètres en jeu que des résultats – a priori – aberrants doivent pouvoir apparaître assez régulièrement
      + soit vous faites des simulations sur ordinateurs en prenant en compte le fait que vous devez arriver à modéliser un comportement standard qui satisfasse un maximum de gens en partant des éléments connus (n’hésitez pas à tenter de simuler une démolition contrôlée aussi d’ailleurs !)

      Je pense que la deuxième option est plus pratique, mais elle est moins définitive du coup vous risquez d’avoir tout de même des contradicteurs. Mais l’avantage c’est que si vos recherches sont bien faites vous devriez pouvoir les faire publier sans problème.

      Et pendant que vos tours se montent ou que vos ordinateurs tournent, n’hésitez pas à vous demander comment on pourrait faire pour planquer une conspiration à cette échelle.

      Comme toujours, la Science avance en se servant de théories « faute d’avoir mieux à un instant T », nulle doute que si vos conclusions sont pertinentes vous resterez dans les livres d’histoire comme un visionnaire et un précurseur.

      Par contre, si vous cantonnez votre rôle de chercheur à la critique des résultats existant sans jamais proposer d’hypothèse alors vous ne faite pas de la recherche mais de l’inspection des travaux finis et ça n’a rien à faire sur ce blog…

      Ps : vu que les informations sont classifiées, je me demande bien comment vous pouvez déterminer ce qu’elles ne sont pas ?!

      Aimé par 1 personne

      • Yann
        11 juillet 2015

        La NIST a réalisé cette simulation pour la 3ème tour mais cela ne correspond pas à ce qui a été observé. https://www.youtube.com/watch?v=TNEKtvB80us
        Les données de cette simulation sont classifiés.

        Encore une fois, je ne dis pas que la thèse du NIST est fausse. Je dis juste qu’il faut faire preuve d’esprit critique et chercher à la vérifier.

        Il me semble qu’il faudrait faire une enquête approfondie, en particulier pour cette 3ème tour qui n’a pas été frappée par un avion.

        J'aime

        • DDD
          22 octobre 2015

          Comment peut on prendre pour référence les membres de AEtruth, car ce sont eux que vous citez, quand le fondateur de la association , Richard Gage clame depuis 8 ans que le WTC7 s effondre en 7 secondes, ce qui est copletement faux.
          C est plus du double. Il « oublie » le début de l effondrement, la chute des terrasses,
          il « oublie » de mettre le son de ses exemples de destruction contrôlées.
          On pourrait y ajouter ses nombreuse petites phrases qui prouvenet sa totale incompétence :
          -Les explosifs ont été installés lors de la construction.
          -6% de la poussière est du résidu de thermite. Il na rien compris au chiffres d un autre incompétent, Steven Jones, dont les mots sont :
          6% des résidus métalliques dans la poussière sont thermiques.

          Ces gens sont aveugles , et auto disqualifiés. Des complotistes, oui.
          Des chercheurs rigoureux : non, et si certains l on été, ils ont oublié.

          J'aime

          • Yann
            22 octobre 2015

            @DDD: La thèse du NIST n’a pas été démontrée. Il faudrait commencer par avoir accès aux données de simulations, qui sont toujours classées secret défense : cryptome.org/nist070709.pdf

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 juin 2015 par dans Intermédiaire, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :