Associations Libres

"Faut pas croire tout ce qu'on voit sur le web" – Einstein

Cinq trucs simples que vous devriez savoir sur la chimie

La chimie est partout, dans nos assiettes, nos vêtements, nos voitures, en nous et tout le monde en parle. Pourtant, elle n’est pas forcément très bien comprise, et beaucoup de gens propagent (souvent en toute bonne foi) beaucoup d’information à son propos.
Des informations qui ont souvent l’air d’être « de bon sens » mais ne le sont pas forcément.

Ce billet essaye de tordre le coup à 5 informations très répandues et que vous avez sûrement du entendre au moins une foi, le ton est… plutôt acide mais c’était le choix de l’auteur initial, même si il est certainement critiquable.

(NDT)


Un des trucs les plus hallucinants à propos des mouvements anti-science, c’est le nombre incroyable d’arguments basés sur le manque de connaissance qui sont pourtant du niveau du lycée.

Ces faits de chimie sont si élémentaires et fondamentaux en science que ces positions anti-scientifiques sont parfois comprises comme de l’ignorance délibérée démontrant, une fois encore, qu’en dépit du fait qu’ils affirment être des « libres-penseurs informés », leurs auteurs ne sont rien de plus que des dénialistes peu ou mal informés.

Cependant, dans ce billet, nous allons tenter d’expliquer 5 faits basiques à propos de la chimie que vous devriez maîtriser avant de pouvoir ne serait-ce qu’imaginer être qualifié pour prendre des décisions vraiment informées à propos des médicaments, des vaccins, de la nourriture, etc etc

1.Tout est chimique

Ça a l’air d’un concept simple mais beaucoup de gens semblent avoir beaucoup de mal avec ça, donc autant le dire clairement : toute matière est faite d’éléments chimiques. Vous êtes faits de produits chimiques, toute nourriture (même les produits bio) sont faits de produits chimiques, les remèdes à base de plantes sont entièrement chimiques, etc etc

Donc, lorsque quelqu’un vous dit quelque-chose du genre « Je ne fais pas les vaccins parce que je ne veux pas injecter de produit chimique à mes enfants », cette personne est tout simplement en train de vous démontrer à quel point elle est mal informée, et vous pouvez être absolument sûre qu’elle ne sait pas de quoi elle est en train de parler parce que toute la matière est composée de produits chimiques.

« Un style de vie sans chimie » est totalement impossible. Vous ne survivriez que quelques minutes sans produit chimique avant de mourir par manque d’oxygène.

A cet instant précis, vous êtes en train de respirer du dioxyde (alias oxygène) et votre corps utilise ce produit chimique comme accepteur d’électron dans un processus connu sous le nom de respiration cellulaire.

Ce procédé utilise des hydrates de carbones comme le sucre (qui est un produit chimique) et casse ces derniers afin de libérer du dioxyde de carbone (un produit chimique), de l’eau (un autre produit chimique) et de l’énergie qui est stockée dans une molécule appelée adénosine triphosphate (ou ATP, un genre de produit chimique) et c’est cet ATP qui sert de combustible à tout votre corps.

Ce processus implique aussi de nombreux enzymes et accepteur d’électrons comme le coenzyme acétyle A et la nicotine adénine dinucléotide (NAD), qui sont tous les deux des produits chimiques.

Vous commencez à piger le truc là ? Vous êtes une machine biochimique et la plus moindre des choses que vous faites est régie par des réactions chimiques ayant lieu à l’intérieur de votre corps.

Le simple fait de lire cette phrase génère de nombreuses réactions chimiques au sein de votre système nerveux central, ce qui vous permet d’assimiler ces informations.

Donc, il n’y a pas de raison intrinsèque d’avoir peur des produits chimiques : vous et l’ensemble de la planète, êtes faits de produits chimiques et sans eux vous ne vivriez pas longtemps !

Ca vaut aussi le coup de remarquer que la longueur du nom d’un produit n’indique absolument pas sa toxicité. Internet est rempli de gens qui veulent vous effrayer et de vendeurs de peurs utilisant des noms très longs.

Vani Hari par exemple (alias The Food Babe) est célèbre pour proclamer partout que vous ne devriez pas manger quelque-chose dont vous n’arrivez pas à prononcer ou écrire le nom. C’est manifestement absurde.

Par exemple, prenez les produits suivants : rétinol, cyanocobalamine, acide ascorbique et cholécalciférol. N’importe quel enseignant pourra attester du fait beaucoup de gens auront du mal à prononcer correctement du premier coups ces noms et on peut raisonnablement penser que le terme « acide ascorbique » n’évoque pas pour vous des choses agréables.

En réalité, ce ne sont que les vrais noms des vitamines A,B, C, et D.

De la même façon, tout ce qui vit contient de l’ADN, ce qui implique que virtuellement tout ce que vous mangez contient de l’acide désoxyribonucléique. Une fois de plus, c’est un très long nom, difficile à prononcer et ça a l’air nocif puisque c’est un acide, mais c’est essentiel à la vie et présent dans à peu près toutes les nourritures.

Il est naïf et enfantin de baser votre régime ou vos pratiques médicales sur ce genre de critère.

2.La dose fait le poison

Il n’existe pas de produit chimique toxique, il n’y a que des doses toxiques. Répétons-le encore : tous les produits chimiques sont sûrs à des doses suffisamment faibles et tous les produits chimiques sont nocifs à des doses suffisamment élevées.

C’est quelque-chose de fondamental et que les mouvement anti-sciences s’obstinent à ignorer. Vani Hari est notoirement célèbre pour ignorer ce fait en faisant des affirmations telles que « il n’y a tout simplement pas de niveau acceptable de produit chimique à ingérer, jamais »

La réalité est plutôt différente. Par exemple, tous les gens lisant cet article ont du mercure, de l’arsenic, du cyanure, du formaldéhyde, de l’aluminium, du plomb et bien d’autres « produits toxiques » dans le corps, là, maintenant.

Pire, vous auriez ces composants en vous même si vous aviez passé toute votre vie à des milliers de kilomètres de quiconque, en ne mangeant que de la nourriture bio que vous auriez fait pousser vous-même et en n’utilisant jamais le moindre vaccin ou médicament.

Ce sont des éléments qui sont naturellement présents dans l’environnement et nous les obtenons à travers l’eau, la nourriture,… Certains comme le formaldéhyde sont même produits par notre organisme et nous sommes même composés aussi en partie d’éléments radioactifs comme l’uranium.

Donc on ne peut clairement pas dire qu’il y a des produits toxiques en soi puisqu’on les retrouve en chacun de nous !

Et inversement, les produits « inoffensifs » comme l’eau sont toxiques à de fortes doses : des gens sont même morts d’avoir bu trop d’eau.

Et ils ne se sont pas noyé : ils ont fait une overdose d’eau, l’eau est vraiment dangereuse pour votre corps à des niveaux suffisamment élevés.

On ne peut pas sous-estimer l’importance de ce fait : aucun produit chimique n’est intrinsèquement sûr ni intrinsèquement nocif. Donc la prochaine fois que quelqu’un essaye de vous effrayer avec des histoires des « produits chimiques » contenu dans votre eau, vos vaccins, vos savons, etc demandez-leur deux choses :

  1. quelle est la dose toxique chez les humains ?

  2. Quelle est la dose contenue dans le produit en question ?

Ces deux informations sont absolument cruciales pour évaluer la dangerosité du produit et il est tout simplement impossible de savoir si ou ou non un produit est toxique sans connaître ces deux paramètres.

Donc si l’ami, le bloggeur ou le youtubeur qui vous informe n’est pas capable de répondre à ces deux questions, alors cette personne est en train de démontrer qu’elle n’a pas fait ses devoirs et ne sait pas réellement de quoi elle parle. Du coup, vous ne devriez peut-être pas l’écouter !

En fait, bien des arguments anti-science s’effondrent lorsqu’on prend cet aspect des choses en compte. Par exemple, vous avez certainement entendu des anti-vaccins vous parler des toxines dans les vaccins, mais la réalité est que ces éléments sont présents à des doses microscopiques et donc absolument sans danger.

3. Il n’y a pas de différence entre version naturelle et synthétique

On entend souvent des gens dire que les produits chimiques « synthétiques » (c’est à dire faits en laboratoires) ne sont pas aussi bons pour vous que leurs contreparties « naturelles ». La réalité est que cela représente une mauvaise compréhension de ce qui est littéralement le concept le plus fondamental de la chimie.

L’unité de base de la matière est l’atome, et il y a différents types d’atomes, que l’on nomme éléments. On peut combiner ces éléments pour créer des molécules et la combinaison des éléments détermine les propriétés des molécules. Le procédé ayant mené à la combinaison de ces éléments n’a absolument aucun effet sur le comportement final de la molécule.

Par exemple, l’eau (ou monoxyde de dihydrogène) consiste en 3 atome : 2 hydrogènes et 1 oxygène (oxygène et hydrogène sont tous les deux des éléments). Il y a littéralement des milliers de réactions chimiques différentes qui produiront de l’eau.

En d’autres termes, nous pouvons créer de l’eau de milliers de façons, mais elle se comportera toujours de la même façon à la fin sans que la méthode ait changé quoi que ce soit puisque ce sont toujours les trois mêmes atomes.

Pour aller plus loin, si on donne à quelqu’un une éprouvette d’eau, il n’y a absolument aucun moyen de savoir comment elle a été produite puisqu’elle est absolument identique à celle créée par les autres méthodes.

Donc, du moment que la structure chimique est la même, cela ne compte pas du tout que cette molécule ait été extraite d’une plante, pompée du sol ou synthétisée en laboratoire.

4. Les produits naturels ne sont pas tous bons, ni les artificiels toujours mauvais

Beaucoup de gens seront arrivés jusqu’à ce point de l’article en étant plutôt d’accord avec ce qui est dit mais insisteront pour dire que les produits « artificiels » (c’est à dire ceux qui ne sont pas présents dans la nature) sont mauvais et ne devraient pas être mangés, respirés, injectés, etc etc

Cela soulève un gros problème : d’abord, comme cela a été dit plus haut, tous les composés chimiques sont dangereux… et aucun ne l’est. Et c’est tout aussi vrai pour les artificiels que pour les naturels.

Ensuite, cette affirmation est une moisissure argumentative nommée « appel à la nature ». cette dernière est pleine de produits comme le cyanure ou l’arsenic qui sont dangereux dès que l’on dépasse une dose infime, il n’y a donc aucune vraie raison de penser que la « naturalité » soit un indicateur de salubrité !

Pour creuser un peu, rappelez-vous que les molécules ne sont rien d’autres que des arrangements d’éléments et il n’y a aucune raison de penser que la Nature ait produit tout ce qu’il y a de mieux et que nous soyons incapables de faire aussi bien voire mieux.

On entend souvent dire qu’on ne peut pas faire mieux que la nature mais c’est une position difficile à entendre et encore plus difficilement défendable et on peut assez facilement mettre quelqu’un au défi d’argumenter en faveur de cette affirmation.

Vraiment, réfléchissez-y quelques minutes et essayez de trouver un moyen de défendre cette position, demandez-vous pourquoi vous avez cette opinion, sur quoi vous la basez ?

Est-ce que vous pouvez donner une seule raison de penser qu’une chose est mauvaise simplement parce-qu’elle n’est pas naturelle ? Et lisez l’article donné plus haut avant de répondre s’il vous plaît !

5.Les propriétés d’un éléments sont déterminées par ceux auquel il est lié :

Les composés chimiques sont créés en combinant différents éléments (ou molécules) et le résultat final peut ne pas du tout se comporter comme le font les parties initiales.

Le chlorure de sodium est un bon exemple de ce concept : le sodium est extrêmement réactif et peut même exploser au contact de l’eau et le chlore est tellement toxique qu’il a été utilisé comme gaz de combat.

Cependant, si nous les combinons ensemble, nous obtenons du chlorure de sodium, plus communément appelé… sel de table. Et vous n’aurez pas de mal à noter que ce sel de table ne se comporte pas du tout comme ses composants : il n’explose pas au contact de l’eau et vous n’avez aucune chance d’être empoisonné au chlore avec quelle que soit la quantité que vous en mangez (n’en mangez pas trop non plus, rappelez-vous le point 2).

La combinaison de ces deux éléments a changé leurs propriétés et il serait absurde de dire que « le sel est dangereux car il contient du chlore et du sodium »). Le sodium du sel ne se comporte plus comme du sodium car il est lié au chlore (et réciproquement).

Donc, lorsqu’on vous certifie qu’un produit est dangereux car il contient un produit chimique dangereux même à très faible dose, assurez-vous que cet élément n’est pas lié à un autre qui le rend inoffensif.

Le thimérosal des vaccins est un excellent exemple de ce que les anti-sciences comprennent vraiment de la chimie. Vous avez certainement lu ou entendu dire quelque-part, si vous suivez un peu ce genre de sujet, que les vaccins sont dangereux car ils contiennent du mercure, et le mercure est toxique, même à faible dose.

Même en ignorant le fait que très peu de vaccins contiennent du mercure (certains vaccins contre la grippe) et qu’il est présent à des doses infimes largement en deçà du seuil de dangerosité, il reste tout de même un problème : le mercure est présent sous forme de thimérosal.

Le thimérosal est composé de mercure lié à un groupe éthyle, ce qui le change en éthyle-mercure. Le mercure qui vous empoisonne (c’est à dire la forme qui s’accumule dans les produits de la mer) est lié à un groupe méthyle (on appelle cela un méthyle-mercure).

Les mercures éthyles et méthyles ne sont pas la même chose, ils se comportent différemment. De la même façon que le chlore a changé les propriété du sodium, les propriété du mercure sont changées par le groupe éthyle.

Ce qui revient à dire qu’affirmer que « le mercure est dangereux, les vaccins contiennent du mercure donc les vaccins sont dangereux » revient à dire que « le sodium est dangereux, le sel contient du sodium donc le sel est dangereux ».


Traduit de 5 simple chemistry facts that everyone should understand before talking about science


N’hésitez pas à jeter un œil à cette excellente vidéo
qui démontre bien que la chimie n’est ni bonne ni mauvaise.
C’est « juste » ce qu’on en fait qui compte.

Et Podcast Science reste bien sûr l’arrêt indispensable

pour parfaire vos connaissances sur le sujet !

Publicités

10 commentaires sur “Cinq trucs simples que vous devriez savoir sur la chimie

  1. johnpcmanson
    2 juillet 2015

    En effet, nos contemporains tendent à confondre le mot « chimique » avec le mot « artificiel » ou « toxique » ou « produit synthétique ». Tout est chimique, la matière étant constituées d’atomes et de molécules. Certains ont cru au canular sur le monoxyde de dihydrogène, ce produit chimique « douteux », alors qu’il ne s’agit que de la molécule d’eau (H2O) tout simplement… L’ignorance conduit vite à la méfiance, puis aux théories du complot…
    Tout produit (naturel ou artificiel) est potentiellement un poison, tout n’est question que de dose : il suffit de boire plus de 4 litres d’eau en l’espace de 2 heures pour courir un risque mortel de hyponatrémie et de congestion hydrique cellulaire (notamment les cellules du cerveau), mais les cas sont rares. Le fameux principe de précaution ne pourrait-il pas conduire à prendre des décisions irrationnelles quand des décisionnaires ne connaissent rien à certains phénomènes ? De là à faire interdire l’eau… 😉
    Et aussi,il n’existe aucune différence entre une molécule naturelle et une molécule artificielle s’il s’agit exactement de la même molécule : la chimie reste la même, il n’y a aucune raison qu’une molécule artificielle ait des propriétés chimiques différentes q’une même molécule qui est naturelle.
    Nos contemporains confondent souvent « toxique » et « artificiel » : s’il est parfois vrai qu’un produit artificiel peut être nocif et qu’un produit naturel est parfois bon pour la santé, l’inverse peut cependant être vrai aussi. Une molécule naturelle comme la digitaline (ou digitoxine), qui est un glycoside naturel, est dangereuse voire fatale pour le cœur en cas de surdose, tandis que l’aspirine (acide acétylsalicylique) est artificielle (mais son acide naturel était autrefois extrait de l’écorce de saule puis ayant subi ensuite une réaction d’acétylation) et désormais un produit de synthèse via la réaction de Kolbe, et l’aspirine est un médicament efficace qui soulage beaucoup de personnes.
    Je connais bien la chimie, c’était ma spécialité dans mes études. 😉

    Aimé par 1 personne

    • Maeelk
      2 juillet 2015

      Merci pour les précisions John, et j’avoue que ça sentait un peu dans votre commentaire que vous en avez fait. ^^

      Si vous aimez rigoler avec le monoxyde de dihydrogène, je vous conseille cette page facebook, il y a de quoi se marrer : https://www.facebook.com/h2oawareness?fref=ts !

      J'aime

  2. Gouflax
    2 juillet 2015

    Ça me fait penser : Il y a deux jours j’ai vu sur mon fil facebook un article sur une campagne de WWF, qui tentait de faire comprendre la différence entre produits chimiques et produits naturels à coup de fruits et légumes dans des paquaging qui rappellent les produits d’entretien.

    J’ai alors demandé nonchalamment en commentaire : « Mais au fait, c’est quoi la différence entre un élément chimique et un élément naturel ? »

    Personne n’a répondu.

    J'aime

    • Maeelk
      2 juillet 2015

      Rassurez-moi, vous n’étiez pas vraiment surpris que personne ne réponde ? ^_^

      J'aime

      • Gouflax
        3 juillet 2015

        Pas vraiment, mais j’espérais que quelqu’un se ramène avec ses gros sabots pour clamer « le naturel c’est produit par la nature, le chimique c’est produit par l’homme » ^_^

        J'aime

        • Maeelk
          3 juillet 2015

          Ne nourrissez pas les trolls voyons, vous allez tout leur abîmer la dissonance cognitive !

          J'aime

  3. Blogueur Pro
    19 juillet 2015

    Merci beaucoup pour ton blog, c’est très sympas! J’attend la suite avec beaucoup de bonne humeur et résultat facultatif. PS: En tans que webmaster, si jamais! Je peut très bien être la pour te promouvoir 😉
    J’aime lire et sa c’est ma passion primordiale, si l’on me lis, je suis la personne également la plus heureuse 🙂

    J'aime

  4. Pingback: [Trad] Qui sont ces risques qui sifflent sur nos têtes ? Pesticides, vaccins et autres produits chimiques [difficulté : moyenne] (3000 mots ~ 20 mins) | La Théière Cosmique

  5. Pingback: Qui sont ces risques qui sifflent sur nos têtes ? Pesticides, vaccins et autres produits chimiques - Un article de Le Blog d'Albert Amgar

  6. Pingback: J’arrête tout quand je veux. | Stéphane Delgarde. Tout court.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 juillet 2015 par dans Débutant, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :