Associations Libres

"Faut pas croire tout ce qu'on voit sur le web" – Einstein

Un article sur les chemtrails publié… puis retiré

Un article affirmant mettre au jour le « secret fermement gardé » qui voudrait que les longs nuages de traînes des avions soient des cendres de combustion toxiques volantes – et non, comme le dit le gouvernement américain, principalement composés d’inoffensifs cristaux de glace – a été retiré.

L’article est intitulé « Preuves de géo-ingénierie au moyen de cendres de combustion toxiques aériennes dans la troposphère : les conséquences pour la santé publique » et a été publié dans l’International Journal of Environmental research and public health (Journal international sur la recherche environnementale et la santé publique).

L’auteur J. Marvin Herndon – un géophysicien et « chercheur indépendant » auto-proclamé – a également fourni un communiqué de presse évoquant ses résultats.

L’abstract explique que :

L’auteur présente des preuves que des cendres toxiques aériennes de combustion sont les particules aérosolisées les plus probablement pulvérisées par des avions-réservoirs à des fins de géo-ingénierie, de modification de la météo et de modification du climat et décrit certaines des multiples conséquences pour la santé publique.

La note détaillée de rétractation, rédigée par l’éditeur académique de l’article, Paul B. Tchnouwou, biologiste à l’Université de Jackson State met en exergue des erreurs dans la méthode scientifique et note que « le langage utilisé dans l’article est souvent insuffisamment objectif scientifiquement parlant ».

Il a été porté à mon attention qu’il semble y avoir des problèmes liés à l’article récemment paru «  Preuves de géo-ingénierie au moyen de cendres de combustion toxiques aériennes dans la troposphère : les conséquences pour la santé publique ».

Ensemble, avec Le Responsable Scientifique en Chef, Dr Franck Vazquez, et le bureau d’édition, nous avons ré-évalué l’article, repris les commentaires faits par les trois relecteurs et avons noté les trois points problématiques cruciaux suivants :

  • La valeur de la concentration moyenne des lixviats d’aluminium mentionné dans le tableau 1 et utilisé par l’auteur pour normaliser les donnée présentées dans les tableaux 2,3,4 et 5 est incorrecte. L’auteur indique 70.000 µg/kg alors la valeur correcte résultant des échantillonnages non-lessivés de cendres aériennes de combustion en Europe publiés par Moreno et al est de 140.000.000µg/kg. Cette erreur invalide les conclusions de l’article.

  • Les compositions chimiques obtenues pour l’eau de pluie et les poussières aériennes filtrées HEPA ne sont comparées qu’à des compositions chimiques obtenues par lessivages de cendres aériennes de combustion. L’auteur n’essaye pas de comparer ses résultats à d’autres sources potentielles. Ainsi, à ce stade, le travail est incomplet puisqu’il est impossible de déterminer quelle est la source de ces produits chimiques.

  • Le langage utilisé dans l’article est souvent insuffisamment objectif scientifiquement parlant. En conséquence, nous avons décidé de retirer l’article.

L’article est donc déclaré retiré et devra être enregistré comme tel auprès des autorités scientifiques. MDPI prend la responsabilité de s’assurer très sérieusement de standards et d’une politique éthique très stricts. Nous visons à nous assurer de ne publier que des travaux scientifiques et originaux.

MDPI tient à s’excuser auprès des lecteurs d’IJERPH pour la publication de cet article avec les erreurs mentionnées ci-dessus. Nous apprécions sincèrement les efforts de ceux qui ont porté à notre attention les erreurs scientifiques dans un effort de maintenir une intégrité scientifique.

En juin, une véritable troupe de personnages – incluant plusieurs pilotes de ligne en activités, un biochimiste, un artiste et une femme travaillant chez elle – avait commencé à décortiquer le précédent travail de Herndon sur le sujet des avions dispersant des toxiques sur le forum de discussion Metabunk.org.

Dans un post résumant l’article maintenant retiré et un autre de Herndon paru dans Current Science, l’administrateur Mick West déclare :

Il y a de nombreux problèmes avec ces articles : les schémas sont incorrects, les valeurs données sont fausses de plusieurs ordres de grandeur, les masses sont mal calculées et les données choisies semblent l’avoir été arbitrairement.

Jeffery Bell, un bibliothécaire à l’Université de Denver, Colorado, avait écrit sur l’article il y a quelques semaines sur son blog Scholarly Open Access, avant la rétractation :

Les « preuves » d’Herndon des épandages aériens inclues quelques images de nuages et de contrails qu’il a pris en photo dans le ciel de San Francisco, où il vit.

Voici les images en questions, dans la figure 1 de l’article

Figure 1 : composition de 4 images du ciel bleu au dessus de San Francisco un jour sans nuage et montrant diverses occurrences des épandages permanents de particules ultra-fines dans la troposphère par des avions cargos

Voici ce que dit l’Agence de Protection de l’Environnement dit à propos de ces traînés :

La combinaison de l’éjection de vapeur d’eau à la sortie des moteurs des avions et des basses températures souvent présentes à ces altitudes permettent la formation des contrails. Les contrails sont composés principalement d’eau (sous la forme de cristaux de glace) et ne posent aucun problème de santé aux humains.

Herndon nous a fourni ce point de vue :

Tout ce que je peux dire c’est que le sujet n’est pas clos.

Lorsque nous avons demandé si il pouvait en dire plus, il a ajouté :

Soyez patients et perspicaces et vous pourriez découvrir une histoire bien plus importante que ce que vous avez jamais connu. Dans le même temps, gardez à l’esprit que la poussière n’est pas encore retombée sur le sujet de la rétractation, donc je vous suggère de ne pas sauter trop vite aux conclusions.

Traduit de : Paper on chemtrails, a favorite subject of conspiracy theorists, retracted

NDT : sur le sujet des chemtrails, le blog (malheureusement maintenant inactif) StopChemtrail est une vraie petite mine d’information de de débunkage.

Le fait qu’il soit maintenant en 3ème page des résultats de Google est également une bonne invitation à relire « La démocratie des crédules » de Bronner (si si).

Ps : le but de cet article est également de faire la publicité à l’excellent blog Retractation Watch qui permet de se frotter un peu à comment fonctionne la science (et permet également de bien juger de l’immense… hum… variété des domaines de recherches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 septembre 2015 par dans Débutant, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :